Je suis Fassbinder suivi de Sept secondes

Falk Richter

Fassbinder l'insurgé. Et Richter son héritier. En agent provocateur, il part de la figure iconoclaste du réalisateur allemand pour interroger la radicalisation de nos sociétés, la montée des violences de toute sorte, l'exclusion et les discriminations, et poser des questions cruellement absentes de nos débats publics. Pointant la peur comme terreau fécond où prospèrent les extrémismes politiques, il met les sociétés européennes face à leurs responsabilités et l'impasse de leurs systèmes. Que faire face à la terreur ? Rester dans un cocon bien chaud qui nous déresponsabilise ? Prétexter l'enrouage de la machine sans se rendre compte que le machiniste est l'agent de sa propre aliénation ? Quelle place reste-t-il pour un sursaut de conscience dans un corps politique et social moralement exsangue ? Je suis Fassbinder est d'une fureur vigoureuse et non violente. Dans Sept secondes un chasseur-bombardier américain chargé de missiles largue son chargement mortel sur un pays lointain. Son pilote, un père de famille texan, croit en la mission civilisatrice de la guerre et remercie Dieu chaque jour de combattre du « bon côté ». À plusieurs voix, Falk Richter décrit l'équilibre précaire de la terreur dans un système d'ingérence des états occidentaux, le quotidien de la destruction de masse et l'atroce banalité du mal.
nb d'hommes3
nb de femmes2
5
durée60 min.
12,32 €
TTC
État : Neuf
Quantité
📣 Derniers articles en stock

local_shipping Livraison prévue à partir du 22/09/2021
  • Retours et échanges gratuits Retours et échanges gratuits
  • Livraison offerte (en France Métropolitaine) à partir de 49 € d'achat Livraison offerte (en France Métropolitaine) à partir de 49 € d'achat

Détails

EAN 13 :
9782851818904
Edité en :
2016
Éditeur :
L'Arche
Nombre de pages :
100

Du même auteur

Trust (suivi de Nothing hurts)

Falk Richter

Prix 12,32 €
| 4

TRUST suivi de "Nothing hurts" dramatique de Falk RICHTER, de 1 à 4 personnages - Durée 0h00 - En 2000, Falk Richter cosigne avec Anouk van Dijk, la mise en scène de sa pièce "Nothing Hurts", qui traite de la porosité des sentiments à l’époque du virtuel.

Avis

Cliquez ici pour donner votre avis