Nouveaux produits

Il y a 51 titres.

Affichage 1-36 de 51 article(s)
Les Fantômes sont-ils...
  • Nouveau

Les Fantômes sont-ils toujours dans de beaux draps ?

Antonio Carmona

Prix 7,58 €

Pendant la récré, Cyann et Ophélie, 10 ans, jouent au foot. Mais le ballon s'échappe. Ophélie, partie le récupérer, est renversée par un camion et meurt. Cyann se sent coupable. Désormais, ses nuits sont hantées par les visites du fantôme de son amie, bien décidé à lui gâcher la vie. Ses parents ne remarquent rien, pris par leurs propres soucis : sa mère est harcelée au travail et son père est au chômage.

Heureusement, de secrets sur le foot en blagues sur Chuck Norris, le temps passe et finit par arranger les choses pour Cyann. Ses parents vont mieux, et Ophélie accepte de la laisser tranquille pour aller jouer au ballon sur les immenses terrains du ciel.

Cette pièce pleine de fantaisie parle de ce qui nous empêche parfois d'avancer et prône l'humour et la libération de la parole pour s'en délivrer.

Mon Grand-père ce robot
  • Nouveau

Mon Grand-père ce robot

Sabine Revillet

Prix 7,58 €

Lorsque Jacques, le grand-père d'Angie, 9 ans, meurt, toute la famille est bouleversée. Et si l'on remplaçait papi par un robot à son image ? Pour alléger le deuil, Garance, la mère, se tourne vers la société Illusion Robotic qui fabrique des humanoïdes ressemblant parfaitement aux disparus. Les membres de la famille ne sont pas tous d'accord, et l'arrivée de ce substitut qui montre vite ses limites va perturber leurs vies. Heureusement, le fantôme de Jacques s'en mêle !

Une fable familiale et futuriste touchante qui invite à réfléchir aux sentiments et à l'attachement.

8 Ensemble ( précédé de )...
  • Nouveau

8 Ensemble ( précédé de ) L'Interview (et de) Ranger

Pascal Rambert

Prix 14,22 €

8 ensemble

Pascal Rambert a demandé à chacun des huit interprètes de se présenter et de répondre à la question suivante : « comment te vois-tu en 2051 ? ». Il s’intéresse à leurs parents, à leur quotidien, à l’instant, souvent bouleversant, où ils découvrent le théâtre. À partir d’eux et pour eux, Pascal Rambert écrit le texte, la partition de 8 ensemble. Il retrace des vies loin des stéréotypes, dans leurs détours, leurs rugosités, leurs énergies, avance par associations, tisse les trajectoires, déploie les imaginaires et la poésie qui s’en dégagent pour révéler et exposer la voix et les corps de ces jeunes aux prémices de leur vie professionnelle.

L'Interview (précédé de)...
  • Nouveau

L'Interview (précédé de) Ranger (suivi de) 8 Ensemble

Pascal Rambert

Prix 14,22 €

Un face-à-face dépouillé entre deux femmes à deux âges de la vie, la plus jeune interviewant la plus âgée. Toutes deux ont traversé un moment de vertige existentiel. Elles en sont sorties. Elles racontent. 

« J’ai écrit L’Interview pour Pierrette Monticelli car lorsque nous jouions au Théâtre Joliette à Marseille, sa présence bienveillante, calme et inquiète me plaisait. J’ai essayé de donner une forme à cette chose invisible, ces moments où les forces nous abandonnent, où l’inquiétude brûle tout et où l’on entend en soi : “Pourquoi continuer ? ” » explique Pascal Rambert.

De la friction de ces deux femmes, comme deux silex, naîtra une étincelle, le début d’un feu.

Ranger (suivi de)...
  • Nouveau

Ranger (suivi de) L'Interview (et de) 8 Ensemble

Pascal Rambert

Prix 14,22 €

Comme ranger ses affaires avant de disparaître. Je vais écrire pour Jacques Weber, lui, pas lui dans la vraie vie, mais lui parce que lui toujours, cet acteur immense et humble, curieux et devenu mon ami, mon frère avant, pendant et après Architecture dans la Cour d’honneur du Palais des Papes à Avignon. Le soir on rentrait vers 3 heures du matin après les filages et les représentations. On rentrait ensemble et on parlait tous les deux dans la nuit d’été comme des enfants heureux puis on se quittait devant une sublime glycine. Oh, les glycines en été, et je lui disais : je vais écrire Ranger pour toi. Ce sera cet homme qui range ses affaires, sa vie avant de disparaître. Il loue une chambre d’hôtel et fait repasser toutes les peines et la joie, les chagrins et l’amour, tout, avant de s'allonger puis de prendre ce qu’il faut et laisser la porte ouverte pour que vienne se blottir ce qui aide à mourir. (P. R.)

Lazzi
  • Nouveau

Lazzi

Fabrice Melquiot

Prix 12,32 €

Ouverture à l’iris sur la porte fermée du dernier vidéoclub du monde. Avant Netflix, avant Amazon, avant le streaming. Deux hommes rêvaient de cinéma, deux hommes aimaient des films, deux hommes en parlaient volontiers à des clients qui faisaient de leur magnétoscope un fétiche. C’était eux, les Mohicans : un veuf, un divorcé, engloutis sous les VHS et les DVD. Quichotte implosif, Sancho volcanique. Ils s’inventent une nouvelle vie à la campagne, pour se refaire, se reprendre, se retrouver. Retour à la nature et maison hantée : c’est le programme. Car le fantôme d’Orson Welles n’est jamais loin, lui qui veille sur un patrimoine d’images et de sons, de souvenirs amoureux, d’espoirs inouïs. Sous un ciel menaçant, entre lancinement tragique et salves comiques, Lazzi évoque un monde en liquidation, en attente d’un futur sensé.

Théâtre(s) n.31 automne 2022
  • Nouveau

Théâtre(s) n.31 automne 2022

Theatres

Prix 11,37 €

Le grand portrait de Pierre Notte

Comment être édité?

Retrouvez tous les conseils aux auteurs dramatiques

Première parution - un souvenir inoubliable

Rédiger son manuscrit pour l'écriture ou pour la scène

La Scène N.106 : Le big...
  • Nouveau

La Scène N.106 : Le big bang des aides culturelles

La Scene

Prix 10,43 €

Musique, théâtre, danse, opéra, cirque, arts de la rue ... Un magazine de référence pour suivre toute l'actualité du spectacle et les nouvelles tendances du monde culturel. Un outil d'analyse et de réflexion qui vous permet de mieux comprendre la filière du spectacle vivant, d'avoir connaissance des projets culturels à venir, de multiplier vos contacts et d'enrichir votre carnet d'adresses.

Mes parents
  • Nouveau

Mes parents

El Khatib Mohamed

Prix 12,32 €

Mes parents est une proposition performative qui s’aventure dans le regard tendre et cruel que les enfants portent sur leurs parents, ce qu’ils savent et ne savent pas sur eux.

Comment les parents vivent et accompagnent (ou pas) la vocation artistique de leurs enfants,  de quelle manière les jeunes s’interrogent sur la sexualité des adultes et une réflexion politique sur ce que veut dire, aujourd’hui, la transmission générationnelle.

Des conversations à bâtons rompus initiées par Mohamed El Khatib avec les étudiants durant le confinement, via les écrans de leurs ordinateurs, durant lesquelles ils évoquent leurs vies et celles de leurs parents. Ces échanges sont devenus le prétexte d’un temps de théâtre d’autant plus percutant qu’il est porté au plateau par celles et ceux qui ont pris la parole.