>

William Shakespeare

LE MARCHAND DE VENISE


Amoureux de Portia, belle et riche héritière, Bassanio, gentilhomme désargenté, s’efforce d’obtenir sa main. Pour l’aider, son ami Antonio marchand chrétien, emprunte une somme de 3000 ducats à l’usurier juif Shylock qui lui demande, en cas de non remboursement de la dette, une livre de sa chair. Le jour de l’échéance, la dette n’étant pas réglée, Shylock exige l’exécution de la clause. Mais l’habileté de Portia, déguisée en « docteur de droit civil», confond l’usurier retors et sauve Antonio Shylock, ridiculisé, spolié et trahi par sa fille qui a rejoint le camp des Chrétiens, s’en va seul tandis que les jeunes gens, loin des tracas du commerce et du fracas des procès, s’abandonnent à la félicité, aux sons – joyeux et graves à la fois – d’une musique qui évoque non seulement l’harmonie terrestre retrouvée mais aussi l’harmonie céleste dont elle est l’écho.

Édition :
Collection :
Reliure : Broché
Nb de pages : 67
Format (cm) : 21 X 15 X 0.5
Date de parution : 15 janvier 1995
EAN : 9782872821020

Du même auteur



Retour en haut
Retour haut de page