>

Zakia Madi


13 octobre 1969, des femmes prennent d’assaut la jetée de Mamoudzou. Elles infligent aux gendarmes qui leur font barrage, un vrai rire de mule en les chatouillant. On les a appelées les “chatouilleuses”. 14 octobre 1969, répression et fusillade. “Zakia Madi” est assassinée et enterrée aussitôt. Affaire classée. Ce sont les chatouilleuses que le poète ressuscite pour révéler dans son oeuvre le vrai visage de l’Outre-mer français. Des îles où la corruption est un costume et une cravate portés par des élus locaux, et des bureaucrates métropolitains qui écrasent une populace vautrée dans la misère et l’alcool.

Retour en haut
Retour haut de page