La bancale se balance

"Les jours se succèdent et peu à peu arrivent les images/Les vieilles images.../Et en superposé les nouvelles.../C'est comme des diapos corrigées/Où l'ancien et le nouveau visage glissent l'un sur l'autre/Jusqu'à la confusion.../Le pantalon en bas des fesses perchée sur ses talons hauts, prisonnière, la marche entravée, le manteau dissimulant la nudité des fesses, le béret sur la tête qui semble rougir tout seul, non, il ne la prend pas là dans le salon, non, au milieu des bouquets flétris et des vieilles reliques . . .

Abonnez-vous pour lire la suite !

Type de contenu
  • Livre
Retour en haut
Retour haut de page