Jean la chance et autres inédits

Bertolt Brecht

JEAN LA CHANCE ET AUTRES INÉDITS 1acte de Bertolt BRECHT - traduit de l'allemand par Bernard Banoun et Marielle Silhouette, 15h. - 7f. - Durée 0h00 - ...

JEAN LA CHANCE ET AUTRES INÉDITS 1acte de Bertolt BRECHT - traduit de l'allemand par Bernard Banoun et Marielle Silhouette, 15h. - 7f. - Durée 0h00 - Cinq esquisses dramatiques de Brecht, jusqu’ici inédites en français. Toutes écrites pendant les cinq années qui suivirent la Première Guerre mondiale. Une période extraordinairement prolifique. D’aucuns prétendent que ce fut sa plus grande : "Baal", "Tambours dans la nuit", "Un homme est un homme", et ce n’est pas fini. Car c’est après la chute du Mur qu’on a découvert dans les archives à Berlin-Est des textes écrits au début des années vingt, qui collaient mal avec l’angle sous lequel Brecht lui-même voyait ses pièces vers la fin de sa vie, cette idée d’un théâtre didactique destiné à éclairer le public. La pièce "Jean la Chance" est une pièce quasiment complète et, osons le dire, une œuvre inoubliable : elle raconte les aventures d’un brave garçon, gentil mais étonnamment naïf. "Jean la Chance" relève tout l’irrespect des premières pièces de Brecht envers la dramaturgie de son époque. Elle est d’une grande sensualité, la nature y joue un rôle important, et l’apparente simplicité des dialogues est plus que trompeuse. Tout l’art de Brecht de révèle dans le portrait de ce surprenant Jean dont on ne sait pas s’il est seulement naïf ou s’il appartient plutôt à un autre univers philosophique, bouddhiste peut-être. Galgei raconte combien il est facile de transformer l’identité d’un individu. Galgei, le héros de l’histoire, est le précurseur de Galy Gay d’"Un homme est un homme". Mais dans cette dernière pièce, l’action se déroule dans l’Inde colonisée par les Britanniques. Ici, le cadre est la fête foraine d’Augsbourg, ville natale de Brecht. David est le seul essai d’adaptation d’un sujet biblique par Brecht. La pièce se concentre sur le motif de la rivalité du père (biologique ou symbolique) et du fils : Saül face à David, puis David face à Absalon. Ce conflit de générations sera un facteur essentiel de la crise de la République de Weimar. Dans "Hannibal", Brecht, qui fut toujours fasciné par l’histoire romaine – témoins "Les Horaces et les Curiaces", "Spartacus", "l’Interrogatoire de Lucullus", l’adaptation du "Coriolan" de Shakespeare ou "Les Affaires de monsieur Jules César" – brosse un portrait du général carthaginois qui n’est pas sans faire penser à la rage et à la mélancolie de son Baal. "La Papesse Jeanne" est un ultime avatar de la légende selon laquelle, au ixe siècle, une femme occupa le trône dévolu aux successeurs – mâles – de Saint-Pierre. Le fragment est trop court pour que le lecteur puisse envisager quelle aurait été la pièce dans son ensemble, mais il reste néanmoins le temps de goûter le tableau vivant des hommes d’église s’affairant et trafiquant autour de Jeanne.

nb d'hommes15
nb de femmes7
22
11,37 €
TTC
Quantité
Sur commande

local_shipping Livraison prévue à partir du 11/08/2020

Détails

EAN 13 :
9782851815484
Edité en :
2005
Genre :
Éditeur :
Arche
Nombre de pages :
192
État :
Nouveau produit

Ce volume contient aussi :

Du même auteur

Avis

Cliquez ici pour donner votre avis