>

Comment te dire ?


Le temps arrêté, suspendu, privilégié, celui de la conversation, des questions que l’on tente et des réponses que l’on cherche; ce temps des moments à jamais perdus et pourtant ineffaçables puisqu’ils vivent pour toujours dans la mémoire.
Daniel : J’ai une chose irréductible qui montre que je ne suis pas très acteur : il y a des rôles que je ne veux pas jouer. Il y a certaines énergies que je ne veux plus jouer. Même affamé, même sans travail.
Ça a été toute ma vie comme ça. Je n’ai pu échapper à ces choses-là qu’au théâtre. C’est très prétentieux à dire, c’est malveillant, c’est malodorant, c’est petit de ma part : je veux avoir une passion pour les choses que je fais. Dès qu’on me propose un rôle qui m’emmerde, je dis non tout de suite, je ne veux pas me conformer à la convention que les autres veulent avoir de moi.
C’est la bataille que j’ai menée toute ma vie.
Frédéric : Tu me disais un jour avec énormément d’humour et de légèreté : ” Vous vous rendez compte, un espion qui aurait ma tête…
Daniel : … on le découvrirait tout de suite. ” (…)

Édition :
Nb de pages : 70
Format (cm) : 20 X 13 X 0.7
Date de parution : 25 février 1998
EAN : 9782912464071
Retour en haut
Retour haut de page