>

Guy Freixe

La filiation Copeau, Lecoq, Mnouchkine


De Copeau à Mnouchkine, une lignée du jeu de l’acteur se dessine.

Elle passe par Lecoq, qui reprend l’héritage de l’École du Vieux-Colombier,
reçu à travers Jean Dasté. Ces liens de filiation, parfois
enfouis comme peut l’être le courant d’une rivière souterraine, sont
importants à retracer aujourd’hui car ils permettent de comprendre
l’évolution d’un type de jeu associant étroitement esthétique et éthique
théâtrales.

Ce refus d’un jeu psychologique au profit d’un jeu masqué prend la
forme d’une résistance au non-jeu télévisuel et à l’individualisme de
notre temps. Comme le remarque Georges Banu dans sa préface, cette
lignée se caractérise par la mise en place d’un couple antinomique :
l’athlète et l’improvisateur, le corps éduqué et le corps libéré. Dans ce
paradoxe se tissent la volonté d’une écriture scénique chorale, le goût
pour les contours plus que l’épaisseur du personnage, et, sous diverses
formes, la quête de l’enfance.

Édition :
Collection :
Nb de pages : 304
Format (cm) : 152 X 210 X 27
Date de parution : 27 mars 2014
EAN : 9782355391729

Du même auteur



Retour en haut
Retour haut de page