>

Thierry Debroux

MADEMOISELLE FRANKENSTEIN



Mary : Si je suis un volcan,
comme vous dites, c’est un
volcan éteint. Le passé est mort
et avec lui tous les êtres que j’ai
aimés. Il me reste un fils et c’est
la seule chose qui compte
désormais. Je suis désolée de
vous décevoir mais la Mary
Shelley dont vous rêviez n’existe
pas.


Lazzaro : Votre fils, oui bien
sûr … Je n’ai pas eu la chance de
le rencontrer. Ressemble-t-il à
son père ?


Mary : Mon fils n’a aucun
talent, sauf celui d’être heureux.
C’est la seule qualité qui
manquait à mon mari.


Lazzaro : L’on dirait en vous
écoutant que le bonheur est un
état définitif que l’on reçoit ou
dont on est privé à la naissance.
Vous croyez vraiment aux
bonnes fées qui se penchent sur
le berceau de certains enfants ?

Mary Shelley écrit Frankenstein en
1816, une histoire de monstre à faire
se dresser les cheveux sur la tête !

Alors qu’elle vient de perdre deux
enfants, cette jeune femme de dix-neuf
ans invente un des personnages
de roman parmi les plus célèbres au
monde, capable de recréer la vie à
partir de cadavres récupérés dans les
cimetières.

Elle défie ainsi bien des tabous de
l’époque…

Mais quel sens donner aujourd’hui à
cet inquiétant docteur, à ses
créatures et, plus généralement, à
cette histoire… alors que le clonage
va bon train et semble se banaliser ?

En nous plongeant dans l’univers
clos de Mary Shelley, Thierry
Debroux nous propose quelques
pistes de réponse à ces questions.

Édition :
Collection :
Reliure : Broché
Nb de pages : 47
Format (cm) :
Date de parution : 23 septembre 2008
EAN : 9782872826698

Du même auteur



Retour en haut
Retour haut de page