> ·

Roland Dubillard

Naïves hirondelles


Naïves hirondelles décrit un monde absurde, à la
logique imperturbable et détraquée (comme dans
Les Diablogues). C’est une pièce ambitieuse, dont les
grands thèmes sont l’impossibilité de communiquer,
ou même de parler, la difficulté d’être, l’absence au
monde. La pièce date de 1961, son titre désigne une
ritournelle.

L’histoire ne se laisse guère résumer : chez deux
vieux garçons abouliques débarque une pauvre
orpheline qui cherche du travail comme modiste.
Une chapelière la protégera. La lutte avec les objets,
les dialogues fantaisistes, une tarte au fromage qui
n’en finit pas de cuire, un vase en porcelaine qui
n’en finit pas d’être reconstitué à partir de débris
(achetés parce que la vaisselle cassée coûte moins
cher que l’autre) sont quelques-uns des éléments qui
font le comique de la pièce, et son charme mélancolique.
On pense à Queneau, à Prévert, à la peinture
de Magritte. Raymond Devos se souviendra de cet art
exquis.

Édition :
Collection :
Reliure : Broché
Nb de pages : 272
Format (cm) : 178 X 108 X 15
Date de parution : 22 avril 2004
EAN : 9782070426461

Du même auteur



Retour en haut
Retour haut de page