>

Filip Forgeau

VICTOR HUGO, DE PERE EN FILLES


Après Rosa Liberté, La chambre de Marie Curie et La chambre de Milena, Filip Forgeau revisite cette fois le destin exceptionnel d’Adèle et Léopoldine Hugo, ainsi que celui d’Anaïs Nin…

Victor Hugo, de père en filles


En donnant la parole à Adèle et Léopoldine Hugo, Filip Forgeau nous plonge dans un univers peuplé de fantômes ; univers tantôt romantique, lyrique, onirique… dans lequel la figure du père transparaît par-delà la destinée de ses deux filles.

La chambre d’Anaïs


Un rideau. Oui, un rideau, juste ça. Que peut-il bien y avoir derrière un rideau ? Un père absent, un enfant inaccessible, l’amour impossible, l’écriture et ses fantômes… Pour Anaïs Nin, écrire ce n’est peut-être que déshabiller les fantômes ? Les mettre à nu ? Alors, de toute son existence, elle ne fait que ça : mettre à nu ses fantômes, et se mettre à nu devant ses fantômes…

À travers cette « collection théâtrale de portraits de femmes », Filip Forgeau éclaire les siècles qui ont précédé le nôtre et nous permet de partager une lecture, à la fois intime et profondément universelle, de ces existences hors du commun…

Édition :
Collection :
Reliure : Broché
Nb de pages : 88
Format (cm) : 210 X 125 X 8
Date de parution : 10 avril 2021
EAN : 9782369443537

Du même auteur



Retour en haut
Retour haut de page