> ·

Enzo Cormann

Sade, “concert d’enfers”


Qu’est-ce que le théâtre peut encore nous apprendre sur Donatien de Sade ? Ceci, je crois : que ce bourreau imaginaire, victime de tous les obscurantismes, a purgé nos coeurs de la honte qui les opprimait.

De son vivant, l’auteur des Crimes de l’amour fut mal payé de sa passion pour le théâtre. C’est que personne ne se doutait alors que ce turbulent matamore était, peut-être à son corps défendant, le porte-parole de l’« Autre Scène »…

Édition :
Reliure : Broché
Nb de pages : 152
Format (cm) : 182 X 135 X 15
Date de parution : 1 septembre 1989
EAN : 9782707312938

Du même auteur



Retour en haut
Retour haut de page